14 mars 2017 – Communiqué interassociatif : Les autorités marocaines ont repris le renvoi de personnes non ressortissantes marocaines noires vers la frontière avec l’Algérie.

Les autorités marocaines ont repris le renvoi de personnes non ressortissantes marocaines noires[1] vers la frontière avec l’Algérie. 34 personnes de nationalités camerounaise, guinéenne, ivoirienne, malienne et sénégalaise, arrêtées et refoulées entre le 2 et le 10 mars 2017, sont bloquées dans le no man’s land entre le Maroc et l’Algérie. « Nous ne pouvons aller ni…