La Campagne Numéro 9

La campagne « Numéro 9 – Stop aux violences aux frontières dans le Nord du Maroc » contre les migrants est une campagne afin de dénoncer la répression quotidienne et systématique que subissent les migrants de la part des autorités marocaines et l’implication des autorités espagnoles dans les exactions commises à leur encontre aux frontières de Melilla. Elle vise aussi à appeler à la fin de ces violences et violations des droits humains dans le Nord du Maroc, ainsi qu’à l’ouverture d’une enquête officielle sur les circonstances de la mort de Clément et celles des autres migrants décédés aux abords des enclaves.

Lien vers le site de la campagne et le film Numéro 9

Lien vers Nord du Maroc : Les violences quotidiennes contre les migrants s’intensifient, un nouveau mort est à déplorer 31-07-2013

Lien vers le communiqué de presse de lancement de la Campagne Numéro 9 « Stop aux violences aux frontières dans le Nord du Maroc : Les violences quotidiennes contre les migrants s’intensifient, un nouveau mort est à déplorer » 25-06-2013 – disponible en français, arabe, anglais, espagnol et italien

Lien vers la note de présentation de la campagne Numéro 9

Documents joints

Halte au racisme – Respect des droits des migrants

Dans le cadre de la campagne « Halte au racisme – Respect des droits des migrants » :

-  Conférence-débat à l’initiative du Comité de suivi Maroc du Manifeste Euro-africain sur les migrations le mercredi 11 septembre 2013 de 17h à 20h au Club des avocats – 1, rue Afghanistan à Rabat : A la violence que subissent de façon répétée les ressortissants subsahariens vivant au Maroc de la part des autorités de ce pays (rafles, arrestations, tabassages, déportations), s’ajoute la multiplication des gestes et comportements racistes de la part des simples citoyens. Entre juin et aout 2013, quatre crimes racistes ont été commis, près de Nador, à Tanger et à Rabat ayant pour auteurs des policiers ainsi que des citoyens ordinaires. Face à cette recrudescence de la violence raciste et de l’intolérance, nous voulons, nous associations de migrants et de solidarité, faire un état des lieux de la situation, en analyser les causes et susciter une mobilisation pour stopper cette vague raciste, combattre l’impunité, la violence et les discriminations.

Télécharger l’invitation à la conférence

- Rassemblement le samedi 14 septembre 2013 à 17h devant le Parlement : Dans le préambule de sa Constitution, le Maroc réaffirme son « attachement aux valeurs d’ouverture et de dialogue » et s’engage à « bannir et combattre toute discrimination à l’encontre de quiconque, en raison du sexe, de la couleur, des croyances, de la culture… ou de quelque circonstance personnelle que ce soit. » Pourtant, les ressortissants subsahariens vivant au Maroc sont victimes d’actes de violence et de racisme, tant de la part des autorités (rafles, arrestations, tabassages, déportations) que de la part de simples citoyens (insultes, discriminations, agressions). Entre juin et aout 2013, quatre crimes racistes ont été commis, près de Nador, à Tanger et à Rabat ayant pour auteurs des policiers ainsi que des citoyens ordinaires. Face à cette montée des violences et de l’intolérance, nous appelons tous les citoyens à se mobiliser pour stopper cette vague raciste, combattre l’impunité et les discriminations.

Ce rassemblement est organisé suite à l’appel des organisations suivantes : ADFM (Association Démocratique des Femmes du Maroc). ALECMA (Association lumière sur l’émigration clandestine au Maghreb). AMDH. ARESMA. ATTAC. CEI (Centre d’entraide internationale). CCSM (Collectif des communautés subsahariennes au Maroc). CMSM (Conseil des migrants subsahariens au Maroc). FLDDF (Fédération de la ligue démocratique du droit des femmes) . FMAS. GADEM (Groupe antiraciste d’accompagnement et de défense des étrangers et migrants). JAFEM (Joint action for those forced emigrate). Manifeste euroafricain sur les migrations (comité Maroc). M20F (coordination de Rabat). Mouvement pour la démocratie paritaire. Organisation démocratique du travail. ODT-Travailleurs immigrés. REMOFIME (Réseau mondial des femmes immigrés et épouses). UMT (courant démocratique).

Télécharger l’appel à rassemblement devant le parlement

Télécharger l’affiche de la campagne

Documents joints

Campagne Maghrébine Contre Les Discriminations Raciales الحملة المغاربية ضدّ العنصرية NI OUSSIF NI AZZI, BARAKA ET YEZZI لا وصيف لا عزي باراكا و يزّي

  NI OUSSIF NI AZZI, BARAKA ET YEZZI Campagne Maghrébine contre les discriminations raciales : Pour des législations nationales contre les discriminations raciales Encouragées par l’impact positif des campagnes antiracistes organisées en Tunisie et au Maroc depuis 2014, un collectif d’activistes et d’associations nationales maghrébines, du Maroc et de Tunisie, auquel se joignent des militants et…

Details

Conférence de presse le 26 novembre 2013 – Pour les dix ans de la loi sécuritaire n°02-03 En finir avec la vision répressive de la migration

Il y a 10 ans était adopté, le 11 novembre 2003, le dahir n° 1.03.196 portant promulgation de la loi n° 02-03 relative à l’entrée et au séjour des étrangers au Royaume du Maroc, à l’émigration et l’immigration irrégulière. Dix ans au cours desquelles la politique migratoire marocaine, si tant est qu’il soit possible de parler de…

Details