lundi 20 octobre 2014
par  Camille Denis

Publication du rapport sur la situation des migrants dans le Sud du Maroc

2014-10-20 – Communiqué de presse


A la suite d’une mission conjointe d’observation d’une semaine dans les villes de Dakhla, Laâyoune et Boujdour en septembre 2014, les associations ALECMA (Association lumière sur l’émigration clandestine au Maghreb), CCSM (Collectif des communautés subsahariennes au Maroc), GADEM (Groupe antiraciste d’accompagnement et de défense des étrangers et migrants), et la Mission catholique de Nouadhibou (Mauritanie), ont voulu, à travers ce rapport, documenter la situation des migrants dans la région sud du Maroc qui reste mal connue, et observer l’opération exceptionnelle de régularisation de personnes en situation administrative irrégulière et son déroulement dans le Sud, ainsi que l’impact de la nouvelle politique migratoire dans la région, notamment le respect du moratoire sur les refoulements.

Le rapport sur la situation des migrants dans le Sud du Maroc tend à mettre l’accent sur le respect du cadre juridique relatif au statut des étrangers, et notamment les questions d’enfermement illégal de migrants dans une ancienne école transformée en centre de détention à Laâyoune et la situation catastrophique de personnes bloquées dans le no man’s land entre le Maroc et la Mauritanie.

Ce rapport met aussi en évidence la différence entre la situation personnelle et professionnelle, et l’accès aux droits fondamentaux de migrants dans le Sud et dans les autres régions du Maroc, notamment dans le Nord ou à Rabat. La situation dans le Sud semble favorable, même si elle reste précaire, notamment face à l’impossibilité d’obtenir un titre de séjour alors que la grande majorité remplit les conditions requises par la loi n°02-03 relative au séjour des étrangers au Maroc.

Il aborde également l’existence d’un cimetière où sont enterrés les migrants décédés lors de tentative de traversée vers les îles Canaries et dont les corps, non-identifiés, ont été récupérés en mer ou rejetés sur le rivage. Ce cimetière est laissé à l’abandon et aucune mesure n’est prise pour identifier les corps des disparus et informer les familles.

Enfin, le rapport consacre tout un chapitre à l’opération exceptionnelle de régularisation et apporte des observations faites par les associations lors de la mission de terrain quant à son déroulement. Il semble que la régularisation de migrants soit aussi compliquée qu’ailleurs au Maroc alors que les requérants sont en mesure d’apporter toutes les preuves nécessaires de la résidence habituelle au Maroc, de l’activité professionnelle, de la vie conjugale, etc. mais ici aussi, l’application stricte des critères donne des résultats faibles en termes de nombre de personnes régularisées depuis janvier 2014.

Les associations concluent ce rapport par une liste de recommandations concrètes en lien avec les observations sur le terrain et analyses, dont une grande partie concerne l’opération de régularisation qui prendra fin a priori le 31 décembre 2014.



Articles les plus récents

mardi 21 octobre 2014
par  Camille Denis

Fil d’actualité Loujna Tounkaranké n°5

Au sommaire de ce numéro spécial sur la libre circulation dans l’espace CEDEAO : L’edito et un premier bilan du coordinateur de la campagne régionale pour la libre circulation au sein de l’espace CEDEAO, Tcherno Hamadou Boulama (Alternative espaces citoyen) Le point de vue de notre « invité » : (...)
lundi 20 octobre 2014
par  Camille Denis

SITUATION DES MIGRANTS DANS LE SUD DU MAROC

Cette mission est née de la volonté des associations impliquées – le Groupe antiraciste d’accompagnement et de défense des étrangers et migrants (GADEM), l’Association lumière sur l’émigration clandestine au Maghreb (ALECMA), le Collectif des communautés subsahariennes au Maroc (CCSM) et la Mission (...)
vendredi 5 septembre 2014
par  Camille Denis

L’Etat marocain face au meurtre de Charles Ndour : expulsion de victimes et témoins !

05 septembre 2014 Les autorités de la ville de Tanger (Nord du Maroc) ont procédé à plusieurs arrestations dans la nuit du 29 au 30 août et les jours suivants, à la suite de l’assassinat du ressortissant sénégalais, Charles Paul Alphonse Ndour et des manifestations qui ont suivi cet acte odieux. Le (...)
mardi 1er avril 2014
par  Camille Denis

À contre-courant

Depuis le milieu des années 1990, plus de 20 000 migrant-e-s sont mort-e-s dans la Méditerranée dans leur tentative de gagner l’Europe. Boats4People – coordination euro-africaine d’associations de solidarité avec les boat-people – décide de réagir en organisant, en juillet 2012, une traversée (...)
jeudi 20 février 2014
par  Camille Denis

"Pas de civils devant le tribunal militaire" - Rencontre débat sur la poursuite des civils devant le tribunal militaire le 25 février 2014 à 17h au Club des Avocats

La Coalition Marocaine des Instances des Droits Humains et le Comité de Soutien à Mamadou, organisent conjointement sous le thème « Pas de civils devant le tribunal militaire » une rencontre-débat sur la poursuite des civils devant le tribunal militaire, et ce, le mardi 25 février 2014 à 17h au Club (...)

Brèves

18 septembre 2013 - Sortie des observations finales du Comité sur les droits des travailleurs migrants

Suite à l’analyse du rapport initial du Maroc, le Comité sur les droits des travailleurs migrants vient de publier ses observations finales. Lire aussi le communiqué élaboré par le collectif (...)

11 septembre 2013 - Communication du GADEM au Comité sur les droits des travailleurs migrants

A Genève, les séances publiques d’examen du rapport initial du Maroc se sont achevées le mercredi 11 septembre pour laisser place aux séances privées du Comité sur les droits des travailleurs migrants (...)

10 septembre 2013 - Intervention du GADEM lors de la 19ème session du Comité sur les droits des travailleurs migrants

Ci-dessous, l’intervention du GADEM présenté lors de l’ouverture de la 19ème session du Comité sur les droits des travailleurs migrants à Genève le 09 septembre 2013. Texte de l’intervention : (...)

28 août 2013 - Le GADEM à la 19ème session du Comité sur les travailleurs migrants (Genève du 9 au 13 Septembre 2013)

Le GADEM sera présent à la 19ème session du Comité sur les droits des travailleurs migrants qui se tiendra à Genève du 9 au 13 septembre 2013 afin de présenter le rapport alternatif collectif (9 (...)

19 août 2013 - La levée du corps d’Ismaila Faye, assassiné lundi dernier à la gare routière de Kamra, aura lieu cette après-midi à 16H

Conformément à la décision prise vendredi par les organisations de migrants et de soutien à la demande des associations des ressortissants sénégalais, un rassemblement aura lieu à la morgue de la (...)