lundi 19 janvier 2015
par  Camille Denis

Réforme de la justice militaire : des civils toujours poursuivis devant le Tribunal militaire ?

Mamadou est convoqué le mercredi 21 janvier devant le Tribunal militaire, qui avait renvoyé son procès sine die dès son ouverture il y a près d’un an, le 3 février 2014.

Mamadou est poursuivi pour violence à l’encontre d’un agent de la force publique pendant l’exercice de ses fonctions ayant entraîné la mort sans l’intention de la donner, accusé d’avoir lancé une pierre qui aurait mortellement blessé un militaire à la frontière de Melilla lors d’une tentative de passage groupé le 10 juillet 2012 . Il croupit depuis deux ans et demi à la prison de Salé alors que l’instruction, qui a déjà duré un an, est close depuis un an et demi.

Or, la loi réformant la justice militaire vient d’être publiée le 1er janvier 2015. Adoptée par le Conseil des ministres le 14 mars 2014, après la précédente mobilisation pour Mamadou , définitivement votée par le parlement le 22 octobre 2014, elle prévoit que le Tribunal militaire n’est plus compétent pour juger les civils et que les civils non encore jugés doivent être renvoyés devant la juridiction de droit commun. Mais elle doit entrer en vigueur seulement six mois après sa publication, soit le 1er juillet 2015.

Pourtant, juger des civils devant le Tribunal militaire est contraire au droit international et à la Constitution marocaine. Cette réforme, réclamée depuis des années par la société civile, préconisée par le CNDH dans un rapport approuvé par le Chef de l’Etat le 2 mars 2013 , doit donc s’appliquer à toutes les procédures en cours, comme l’ont recommandé par exemple la FIDH dans son rapport sur la justice marocaine et dans sa note de position sur le Maroc publiés avant le Forum mondial des droits de l’Homme , ou Human Rights Watch dans un communiqué du 22 décembre dernier .

C’est pourquoi les organisations signataires :

-  demandent que tous les civils poursuivis devant le Tribunal militaire soient renvoyés devant les juridictions de droit commun ;
-  demandent que Mamadou, détenu depuis plus de deux ans et demi, soit immédiatement remis en liberté provisoire ;

Signataires : Afrique Culture Maroc (ACM) – ATTAC Maroc – Groupe antiraciste d’accompagnement et de défense des étrangers et migrants (GADEM)

Contact : Gadem 05 37 72 78 78


Articles les plus récents

jeudi 4 décembre 2014
par  Camille Denis

Guide juridique pratique en ligne !

Ce guide juridique pratique relatif au statut des étrangers au Maroc est le fruit de plusieurs années d’observation des pratiques administratives et judiciaires développées par les autorités marocaines dans leur application des dispositions législatives et réglementaires relative a l’entrée et au (...)
mercredi 12 novembre 2014
par  Camille Denis

FESTIVAL MIGRANT’SCENE - RABAT, 5ème EDITION

Le GADEM (Groupe antiraciste d’accompagnement et de défense des étrangers et migrants), et DABATEATR ont le plaisir de vous convier à la cinquième édition du festival Migrant’scène – Rabat. Le festival Migrant’scène se tiendra au complexe culturel Mehdi Ben Barka à Rabat du mardi 18 novembre au dimanche (...)
mardi 21 octobre 2014
par  Camille Denis

Fil d’actualité Loujna Tounkaranké n°5

Au sommaire de ce numéro spécial sur la libre circulation dans l’espace CEDEAO : L’edito et un premier bilan du coordinateur de la campagne régionale pour la libre circulation au sein de l’espace CEDEAO, Tcherno Hamadou Boulama (Alternative espaces citoyen) Le point de vue de notre « invité » : (...)
lundi 20 octobre 2014
par  Camille Denis

Publication du rapport sur la situation des migrants dans le Sud du Maroc

A la suite d’une mission conjointe d’observation d’une semaine dans les villes de Dakhla, Laâyoune et Boujdour en septembre 2014, les associations ALECMA (Association lumière sur l’émigration clandestine au Maghreb), CCSM (Collectif des communautés subsahariennes au Maroc), GADEM (Groupe antiraciste (...)
lundi 20 octobre 2014
par  Camille Denis

SITUATION DES MIGRANTS DANS LE SUD DU MAROC

Cette mission est née de la volonté des associations impliquées – le Groupe antiraciste d’accompagnement et de défense des étrangers et migrants (GADEM), l’Association lumière sur l’émigration clandestine au Maghreb (ALECMA), le Collectif des communautés subsahariennes au Maroc (CCSM) et la Mission (...)

Brèves

4 décembre 2014 - Le GADEM au FMDH !

Lors du forum mondial des droits de l’Homme à Marrakech, le GADEM a présenté le 27 novembre 2014 son nouveau guide juridique pratique en ligne et son dernier rapport sur la situation des droits des (...)

18 septembre 2013 - Sortie des observations finales du Comité sur les droits des travailleurs migrants

Suite à l’analyse du rapport initial du Maroc, le Comité sur les droits des travailleurs migrants vient de publier ses observations finales. Lire aussi le communiqué élaboré par le collectif (...)

11 septembre 2013 - Communication du GADEM au Comité sur les droits des travailleurs migrants

A Genève, les séances publiques d’examen du rapport initial du Maroc se sont achevées le mercredi 11 septembre pour laisser place aux séances privées du Comité sur les droits des travailleurs migrants (...)

10 septembre 2013 - Intervention du GADEM lors de la 19ème session du Comité sur les droits des travailleurs migrants

Ci-dessous, l’intervention du GADEM présenté lors de l’ouverture de la 19ème session du Comité sur les droits des travailleurs migrants à Genève le 09 septembre 2013. Texte de l’intervention : (...)

28 août 2013 - Le GADEM à la 19ème session du Comité sur les travailleurs migrants (Genève du 9 au 13 Septembre 2013)

Le GADEM sera présent à la 19ème session du Comité sur les droits des travailleurs migrants qui se tiendra à Genève du 9 au 13 septembre 2013 afin de présenter le rapport alternatif collectif (9 (...)