Appelez nous : +212 (0)537-771-094

Présentation du GADEM

Qui sommes-nous ?

Le Groupe antiraciste d’accompagnement et de défense des étranger·e·s et migrant·e·s (GADEM) est une association de droit marocain régie par le Dahir n°1.58.376 du 3 joumada I 1378 (15 novembre 1958) relatif au droit d’association tel qu’il a été modifié et complété par la suite et notamment par la nouvelle loi n°75-00 telle qu’elle a été complétée et modifiée. Le GADEM a été créé le 18 décembre 2006 par un groupe de militant·e·s et chercheur.e.s qui travaille depuis des années sur les questions migratoires et plus particulièrement, sur la défense des droits des personnes étrangères et migrantes au Maroc.

 

Le GADEM compte une quarantaine de membres. Il dispose d’un Conseil d’administration élu en assemblée générale tous les 2 ans et constitué de 7 personnes dont un·e président·e, un·e secrétaire général·e et un·e trésorier·e.

 

Les activités sont mises en œuvre sous la supervision du Conseil d’administration par une équipe salariée composée de huit permanent·e·s.

 

 

La mission du GADEM

  • contribuer à la mise en œuvre effective des droits des personnes étrangères et migrantes.
  • œuvrer pour le respect de la dignité et l’égalité de traitement pour tou-te-s, et contre toutes les formes de discrimination et de racisme.

Afin de répondre à cette mission, le GADEM s’est fixé comme objectif de contribuer à la sortie de l’exclusion et à la reconnaissance des droits des personnes étrangères et migrantes.

 

L’action du GADEM répartie en différents volets

 

Agir sur le terrain

Depuis sa création, le GADEM a maintenu une implication de terrain forte qui lui permet d’assurer un suivi des violations des droits des personnes migrantes et de la situation générale des non ressortissant·e·s marocain·e·s.

 

L’association a également ancré son action dans le tissu associatif marocain entretenant une étroite collaboration avec les principaux·ales concerné·e·s que sont les personnes migrantes, et les organisations et communautés qui se mobilisent pour défendre leurs droits, ainsi qu’avec des associations de défense des droits humains et de soutien aux personnes migrantes et réfugiées.