Appelez nous : +212 (0)537-770-332

Canaries : 226 migrants débarqués en 24 heures

12.05.2022  Canaries : 226 migrants débarqués en 24 heures

Les secours espagnols ont porté assistance à 226 personnes sur la route des Canaries entre mardi après-midi et mercredi matin. Au moins quatre embarcations ont débarqué sur l’archipel, sous l’œil des secours maritimes. Plusieurs mineurs se trouvaient à bord. Plus de 6 600 migrants sont arrivées aux Canaries, par la mer, depuis le début de l’année.

 

Depuis mardi en fin d’après-midi, les secours espagnols ont mené plusieurs opérations de prise en charge de migrants sur la route maritime des Canaries. Deux cent vingt-six personnes ont pu ainsi débarquer de manière sécurisée sur plusieurs îles de l’archipel espagnol, en l’espace de 24 heures.

 

Mercredi matin, vers 11h30, 37 personnes ont rejoint l’île de Lanzarote à bord de leur propre embarcation, sous l’œil des secours maritimes espagnols. Parmi eux, on comptait huit mineurs, et un bébé. La mère et son nourrisson ainsi que deux hommes ont été orientés à leur arrivée vers un centre médical pour des examens de santé complémentaires, relate ABC.

 

La veille, vers la fin de journée, les secours avaient localisé 189 personnes sur trois embarcations différentes. Celles-ci avaient été orientées vers les îles de Gran Canaria, Fuerteventura et Tenerife.

 

Trois alertes à la suite

 

Une première alerte avait été donnée aux alentours de 18 heures par l’avion de la SASEMAR (pour Sociedad Estatal de Salvamento y Seguridad, l’équivalent de la SNSM française). L’avion venait de repérer un canot pneumatique comprenant, à bord, 71 personnes.

 

Ce canot commençait à se remplir d’eau, et les personnes « ont demandé de l’aide en mer », indique ABC. Il se trouvait à 87 kilomètres de Punta Jandía lorsque le navire de secours Guardamar Caliope a pu intervenir, rapporte l’agence EFE. Toutes les personnes ont pu être ramenées à Gran Canaria, au port d’Arguineguín.

 

Puis, vers 19h, une autre alerte a été reçue par les équipes de Tenerife pour porter assistance à 57 personnes tout juste débarquées sur l’île. Quelques minutes plus tard, c’est à Tunieje, un des îlots de Fuerteventura, que 61 personnes sont arrivées dans un canot pneumatique. Parmi ces dernières, on comptait deux mineurs, rapporte ABC.

 

> À (re)lire : Canaries : les survivants d’une opération de sauvetage affirment que deux exilés se sont suicidés après une semaine à la dérive

 

Au total, parmi les 189 personnes arrivées mardi soir dans l’archipel des Canaries, près de 36 seraient potentiellement mineures, selon les informations de la Croix Rouge et du 112 transmises à EFE.

 

Face au pic d’arrivées, la police des Canaries mise sur les annonces marocaines

 

En réaction au pic d’arrivées de ces derniers jours, Rafael Martinez, à la tête de la police nationale des Canaries, a indiqué que cela correspondait aux « derniers départs » depuis les côtes marocaines avant une plus forte fermeture de la zone. Les autorités marocaines ont annoncé qu’elles commençaient à contrôler de manière « bien plus importante » les départs d’embarcations, a-t-il rappelé.

 

> À (re)lire : Le Maroc a secouru plus de 14 000 migrants en mer en 2021 et déjoué plus de 63 000 tentatives d’immigration

 

Depuis mi-avril, Madrid et Rabat ont rétabli une forte collaboration. Celle-ci passe par une intensification des expulsions de Marocains en situation irrégulière vers Casablanca et Agadir. En outre, selon des chiffres du ministère de l’Intérieur marocain, plus de 14 700 tentatives de départs illégaux ont été empêchées durant le premier trimestre 2022.

 

La police des Canaries se félicite déjà d’une baisse des arrivées aux Canaries. Elle estime que 3194 personnes ont débarqué en janvier 2022, contre seulement 375 en mars, relaie ABC.

 

D’après les derniers chiffres de l’Organisation internationale des migrations (OIM), plus de 6 600 migrants ont tout de même débarqué aux Canaries depuis le début de l’année. En 2021, ils étaient au total 40 000, en grande partie en provenance du Maroc, à être arrivés par la mer dans tout le pays, selon le ministère de l’Intérieur espagnol.

 

Des naufrages avec peu de survivants

 

Ces derniers jours, en même temps que les arrivées, les naufrages se multiplient. Dans la nuit du 9 au 10 mai, 28 personnes sont décédées dans un naufrage au large des Canaries. Seuls 13 rescapés avaient été retrouvés, accrochés aux flotteurs de leur embarcation. Dans la journée du 9 mai, 44 personnes avaient perdu la vie dans un naufrage au large du Maroc. Cette fois, seules 12 personnes avaient survécu.

 

Depuis le début de l’année 2022, plus de 200 personnes sont mortes dans l’Atlantique, d’après les chiffres de l’OIM. En 2021, les Nations Unies estiment que près de 1 255 personnes ont perdu la vie dans leur traversée maritime jusqu’en Espagne. D’après l’ONG Caminando Fronteras, ce chiffre est quatre fois plus élevé. L’ONG dénombre 4 404 disparus en mer l’année dernière.

 

Source : https://www.infomigrants.net/fr/post/40449/canaries–226-migrants-debarques-en-24-heures

image_pdfTélécharger l\'article au format pdf
Tags : Chiffres Interception maritime/Disparition en mer Migrations africaines