Appelez nous : +212 (0)537-770-332

Des ONG appellent Rabat et Madrid d’assurer le retour des saisonnières marocaines depuis Huelva

08.07.2020 | Des ONG appellent Rabat et Madrid d’assurer le retour des saisonnières marocaines depuis Huelva

L’Association andalouse des droits de l’Homme (APDHA) et l’Association marocaine des droits humains (AMDH) ont appelé, mardi, à accélérer le retour immédiat de près de 7 200 saisonnières marocaines qui restent bloquées dans la province de Huelva après la fermeture de la frontière par le Maroc.

 

Dans une lettre adressée à l’ambassadeur du Maroc en Espagne, Karima Beyaich, et l’ambassadeur d’Espagne au Maroc, Ricardo Díez-Hochleitner et relayée par l’agence Europa Press, les deux ONG ont rappelé que ces saisonnières se sont retrouvés «sans travail et sans alternative ni avantage qui pourraient préserver leur dignité humaine».

 

Les deux associations exigent que les frais de leur retour «soient supportés, à la fois l’Etat marocain et l’Etat espagnol» et du gouvernement andalou d’effectuer des tests covid-19 sur toutes les saisonnières marocaines bloquées à Huelva avant leur retour au Maroc.

 

Et de rappeler que les autorités marocaines ont accepté de rapatrier 48 femmes, qui selon leur état étaient vulnérables, car souffraient de maladies, étaient enceintes ou avaient donné naissance ces derniers mois. Si ces femmes n’ont pas été toutes rapatriées, «le sort de près de 7 200 femmes reste jusqu’à présent dans une grande incertitude», déplore-t-on encore.

 

D’autre part, les deux organisations de défense des droits humains demandent une enquête sur la responsabilité partagée entre l’Espagne et le Maroc «concernant les conditions économiques et sociales et les effets psychologiques du blocage et du confinement sanitaire subi par ces saisonnières». «Ces femmes sont ignorées et oubliées, dans leurs moments les plus difficiles», critiquent-elles dans leur lettre.

 

Et d’appeler à une révision «radicale de l’accord entre le ministère marocain du Travail et de l’insertion professionnelle, l’Agence nationale pour la promotion de l’emploi et des compétences, d’une part, et le ministère du Travail, de l’Immigration et de la Sécurité sociale d’Espagne et le gouvernement de la Junta de Andalucía, d’autre part» afin de «garantir des droits et un travail décent à ces saisonnières».

…Suite : https://www.yabiladi.com/articles/details/96188/appellent-rabat-madrid-d-assurer-retour.html

image_pdfTélécharger l\'article au format pdf
Tags : Covid19 Discrimination Migrations marocaines Yabiladi