Appelez nous : +212 (0)537-770-332

FESTIVAL MIGRANT’ SCENE – RABAT | 4ème édition

 

Le GADEM (Groupe antiraciste d’accompagnement et de défense des étrangers et migrants) et DABATEATR ont le plaisir de vous convier à la quatrième édition du festival Migrant’scène – Rabat. Le festival Migrant’scène – Rabat se tiendra à l’Institut français de Rabat (salle Gérard Philippe) du lundi 09 au samedi 14 décembre 2013.

 

Ce festival vise à favoriser la rencontre entre les différentes populations sur le territoire marocain et se veut une occasion l’échange et de réflexion, au travers d’activité artistique et culturelle, autour des questions liées aux migrations, à l’interculturalité et sur la situation spécifique du Maroc en tant que pays de départ, de transit et de destination.

 

TOUS LES SOIRS A 19H
Salle Gérard Philippe de l’Institut français de Rabat.
(2, rue Yanboue – Centre ville Rabat – près de la gare Rabat –ville)

 

Programme de la 4ème édition – Migrant’scène – Rabat :

  •  Lundi 9 décembre : Ouverture du festival – Soirée spéciale projection du film « The Land between » de David Fedele suivi d’un débat.
  • Mardi 10 décembre : Concert : Konivence (Cameroun), Simon Egbe IBUKUN (Nigéria) & Guests
  • Mercredi 11 Décembre:  Lecture : Hassan LEKLICHE
  • Jeudi 12 décembre : Projection du film documentaire « Les messagers » réalisé par Hélène Crouzillat et Laetitia Tura
  • Vendredi 13 Décembre : Spectacle : « D’Ailleurs, je viens d’Ici » création spéciale pour Migrant’scène – Rabat 2013.
  • Samedi 14 décembre :  Concert : Minority Globe.

 

« The Land between » de David Fedele (2013)

Film documentaire 70 minutes
Des centaines de migrants d’Afrique subsaharienne vivent et se cachent dans les forêts de Gourougou au Nord du Maroc. Pour la plupart de ces migrants vivant à Gourougou, leur rêve est d’entrer à Melilla, enclave espagnole situé au Nord du Maroc, porte d’entrée de l’Europe sur le continent africain.

Les deux continents sont séparés par une barrière construite par l’Espagne et l’Union européenne dans le seul but de stopper les migrations vers l’Europe.

THE LAND BETWEEN est un portrait de vie dans les forêts de Gourougou et accompagne la vie quotidienne de migrants qui attendent pour franchir la clôture et atteindre l’Espagne.

Ce film est aussi un témoignage de la violence et des mauvais traitements infligés aux migrants près des frontières au Maroc par les autorités marocaines et espagnoles.

Ce film a été réalisé en tout début d’année 2013 et montre une réalité de vie très récente des migrants sur un espace temps de quelques mois seulement, le rendant d’autant plus fort et éloquent.

 

 

Konivence (Cameroun) & Simon Egbe IBUKUN (Nigéria) & Artiste(s) invité(s)

Concert musique

Konivence est un groupe de deux rappeurs solos camerounais réunis par la force des circonstances. Bercés tout au long de leur enfance au Cameroun par le rap français, Babou’1 et 117 Matricul bâtissent Konivence sur un socle d’unicité, de complicité, d’accord secret et de convergence et le désir d’unir leurs forces pour réaliser leur seule et unique vision : représenter le rap camerounais.

C’est sur le sol marocain que voit le jour en 2012 le groupe de rap Konivence, plus précisément dans la ville de Casablanca après plusieurs vicissitudes et circonstances qui auront séparé le chemin des deux acolytes.

Influencé par le rap hardcore et underground, Konivence dénonce les maux qui minent la société, notamment la vie des subsahariens installés au Maroc. Il présente également sur un plateau leurs vies personnelles qui ne sont pas une exception, mais le commun de leur audience avec comme seul objectif peindre la réalité du quotidien et susciter le changement.

Un an est la durée propice qui suffira à Konivence pour se frayer un chemin dans les multiples festivals de rap organisés au Maroc. Le groupe apparait, notamment au festival Hip-hop du bled à Meknès, Hip-hop Family à Casablanca, Jawhara à El Jadida en 2013, B-Rock et Bloc 10 à Casablanca. Le talent est attesté rapidement dans la communauté de rap : Konivence preste en première partie du rappeur d’origine algérienne Rabah qui travaille en collaboration avec le groupe de rap français I am.

Le talent à l’œuvre, l’énergie et la détermination au rendez-vous, le groupe Konivence produit sur la base de ses propres textes plusieurs titres comme « Elle m’a dit », « Etranger », « Crack musique », « Deux poids, deux mesures » avec un clip disponible sur les plateformes. Le groupe prépare un E P dont la sortie est prévue pour fin Décembre 2013. Une avant-première pour l’album qu’il envisage sortir ultérieurement.

 

HASSAN LEKLICHE

Lecture

Hassan LEKELICHE est une boîte à résonance d’une certaine mémoire contemporaine.

C’est l’histoire d’un non-héros dans laquelle se retrouvent des condensés et des compotes de stéréotypes recyclés, afin de donner voix à un des personnages dramatique.

Une histoire minuscule, irresponsable, dérisoire, tragique qui essaye de trouver place dans l’Histoire majuscule, souvent sérieuse et officielle.
Texte : Jaouad Essounani

mise en bouche : Hamza Boulaiz

« Les messagers »

Film documentaire 52 minutes réalisé par Hélène Crouzillat et Laetitia Tura (2012)

A partir de la question initiale où sont les corps ? se tisse une série de questions incontournables : que deviennent-ils ? Par qui, et comment les corps échoués sur les plages, ou déposés dans les morgues, sont-ils identifiés ? Dans quelle mesure et par qui les familles sont-elles informées ? Comment et où les corps sont-ils inhumés ? Enfin, comment le deuil est-il vécu par les familles ?

Sur le modèle de l’enquête, Les Messagers suit la trajectoire des migrants, du plus loin – le Sahara – au plus près de la frontière avec l’Europe – les enclaves de Ceuta et Melilla. Plus on s’approche des frontières européennes, plus les disparitions sont brutales et définitives. Elles sont parfois le fait d’exactions. Avec la disparition des corps, c’est aussi l’identification des disparus, la possibilité d’une sépulture et d’un deuil qui disparaissent.

Qu’elles soient accidentelles ou concertées, les disparitions révèlent un symptôme : celui d’un système rejetant aux bords du monde ceux qu’il ne veut pas voir.

Les Messagers ce sont ces premiers témoins ; ils nomment la mort, s’organisent pour retrouver un nom, un corps ou bâtir une sépulture. Par leurs actes, ils résistent à la déshumanisation.

 

« D’ailleurs, je viens d’Ici »

Création spéciale pour Migrant’scène 2013.

Texte de : Giresse Mabanzila et Jaouad Essounani
Musique: Reuben Yemoh Odoi et Simon Ibukun
Interprété par: Amat-errahman Nassiri, Ousmane Ba, Jean-baptiste Dago, Mohamed Amine El mailoudi, Reuben Yemoh Odoi, Simon Ibukun, Giresse Mabanzila et Bouchra Cherif
Creation dirigée par: Jaouad Essounani
Assisté par : Réda Jâafari

The Minority Globe

Concert musique

Les thèmes abordés par le groupe parlent des problèmes des minorités opprimées et de la problématique de l’immigration clandestine des jeunes africains, aussi le groupe touche et partage dans leur musique des thèmes d’amour et de paix dans le monde.

The Minority Globe, fondé en 2009 est un groupe musical formé de musiciens de divers horizons, après une longue expérience musicale parcourue par le fondateur Reuben Y.Odoi dans plusieurs groupes sur le continent africain et à l’international y compris le Maroc.

La formation joue des styles variés et complémentaires comme le Reggae,l’Afro-Beat, de la World Music, Pop, R&B, Slam …etc.

Les thèmes abordes par le groupe parlent des problèmes des minorités opprimées et de la problématique de l’immigration clandestine des jeunes africains, aussi le groupe touche et partage dans leur musique des thèmes d’amour et de paix dans le monde.

Le chanteur et compositeur Reuben Y.Odoi est aussi un membre très actif de la société civile marocaine et internationale.

Ce festival est organisé avec le soutien de la Cimade, de la Direction du développement et de la coopération suisse (DDC) et de l’Institut français de Rabat.

 

image_pdfTélécharger l\'article au format pdf
Tags : GADEM MIGRANT' SCENE