Appelez nous : +212 (0)537-770-332

L’expérience marocaine en matière de gestion des migrants et des réfugiés mise en exergue à Kigali

25/10/2019 | L’expérience du Maroc en matière de gestion des migrants, des réfugiés et des personnes déplacées a été mise en exergue, jeudi à Kigali, lors d’une réunion consultative continentale sur les causes des déplacements forcés en Afrique et les solutions qui peuvent y être apportées.

 

«Le Maroc, sous le leadership de S.M. le Roi Mohammed VI, a adopté une politique solidaire pour accueillir les migrants et réfugiés selon une approche humaine intégrée qui protège leurs droits et préserve leur dignité», a souligné l’ambassadeur représentant permanent du Royaume auprès de l’Union africaine et la CEA-ONU, Mohammed Arrouchi, lors de cette rencontre co-organisée par l’Union africaine (UA) et l’organisation Action humanitaire africaine (AHA), en partenariat avec le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR).

 

Au cours de cette réunion, marquée par la participation de représentants des pays membres de l’UA, des responsables du Haut Commissariat aux réfugiés (HCR), des ONG et des universitaires, le diplomate marocain a fait observer que la politique marocaine considère les migrants et les réfugiés comme un vecteur de développement, notant dans ce sens que le Royaume opte pour l’intégration économique et sociale des migrants en créant pour eux les conditions appropriées pour s’établir, étudier, travailler et vivre dignement au sein de la société. Les migrants et les réfugiés, en majorité originaire d’Afrique subsaharienne, qui ont été intégrés au sein de la société marocaine bénéficient de tous les droits fondamentaux, dont le logement, l’éducation et la santé, a indiqué l’ambassadeur qui a relevé que la contribution économique et la valeur ajoutée des migrants et des réfugiés au sein de la société sont considérables. L’approche marocaine, a-t-il enchaîné, «est centrée sur la dimension humaine partant de la Vision Royale sur l’action africaine commune qui doit placer la stabilité, la sécurité et le développement du citoyen au cœur de l’Agenda africain». Abordant les causes des déplacements forcés en Afrique, M. Arrouchi a fait valoir que les effets croissants des changements climatiques sont parmi les causes majeures de la hausse des flux migratoires en Afrique, en raison de leur impact sur la sécurité alimentaire.

 

La politique multidimensionnelle du Royaume en matière de gestion et d’intégration des migrants et des réfugiés a été vivement saluée par les participants à cette réunion de haut niveau, notamment par les responsables du HCR et les représentants des pays membres de l’UA.

 

Source  : https://lematin.ma/journal/2019/lexperience-marocaine-matiere-gestion-migrants-refugies-mise-exergue-kigali/325265.html

image_pdfTélécharger l\'article au format pdf
Tags : Le Matin