Appelez nous : +212 (0)537-771-094

MAROC-ESPAGNE: UN PARTENARIAT GAGNANT-GAGNANT

31.12.2019 |La dynamique des relations étroites et multidimensionnelles entre le Maroc et l’Espagne s’est renforcée durant l’année 2019, grâce au nouveau souffle apporté au partenariat stratégique gagnant-gagnant liant les deux Royaumes voisins.

 

De l’économie à la diplomatie, en passant par des dossiers sécuritaires et la gestion de l’immigration: la coopération multidimensionnelle entre les deux pays voisins, qui montrent la voie aux deux rives de la Méditerranée, se porte bien.

Et si l’excellence et la singularité des liens unissant les deux Royaumes et les deux Familles royales ne font aucun doute, la visite officielle effectuée en février dernier au Maroc par le Roi Felipe VI et la Reine Dona Letizia, Souverains du Royaume d’Espagne, a donné un coup d’accélérateur à cette dynamique tous azimuts.

Concrètement, la visite du Souverain espagnol au Maroc, à l’invitation de SM le Roi Mohammed VI, a été couronnée par la signature de 11 accords de coopération bilatérale dans divers domaines.

Au volet économique, un mémorandum d’entente portant sur l’établissement d’un partenariat stratégique en matière d’énergie et un accord relatif au développement d’une troisième interconnexion électrique Maroc-Espagne ont été scellés à cette occasion.

Favorisées par la proximité géographique, l’implantation de plus de 1.000 entreprises espagnoles au Maroc, la présence d’une importante communauté marocaine en Espagne et la dynamique des flux commerciaux bilatéraux, les relations économiques entre les deux pays ne cessent de se développer au fil des années.

L’Espagne, qui s’est maintenue en 2018 comme le premier partenaire commercial du Maroc (premier fournisseur et premier client), ne cache pas l’intérêt que revêt le marché marocain pour les entreprises espagnoles et les grandes opportunités d’affaires qu’offre le Royaume aux investisseurs étrangers, notamment ceux du pays ibérique.

“Les relations commerciales maroco-espagnoles sont, de plus en plus, un exemple d’équilibre et de complémentarité. Le taux de couverture des importations par les exportations est passé de plus de 170% en faveur de l’Espagne en 2012 à 122% en 2016, ce qui confirme le progrès réalisé en faveur du développement des échanges commerciaux bilatéraux, en tirant profit des avantages comparatifs de chaque pays et en renfonçant la compétitivité et la création de richesses dans les deux économies”, avait souligné la directrice du Conseil économique Maroc-Espagne (CEMAES), Houda Benghazi.

Plus encore, l’Espagne a placé le Maroc comme l’une des destinations prioritaires sur lesquelles elle va se focaliser pour renforcer l’internationalisation de son économie, comme cela a été annoncé, en octobre dernier, par la Secrétaire d’Etat de Commerce, Xiana Mendez.

Une position partagée par plusieurs institutions espagnoles, dont la Chambre de Commerce, d’industrie et des services de la région de Navarre et l’Institut espagnol du commerce extérieur (ICEX), qui ont assuré que le Maroc constitue l’un des marchés émergents alternatifs les plus prometteurs, en termes d’exportation et d’investissement, pour les entreprises ibériques qui cherchent une issue pour atténuer les pertes éventuelles causées par le Brexit.

Madrid et Rabat entretiennent aussi une coopération exemplaire en matière de lutte contre l’immigration clandestine et les différentes formes de criminalité, notamment le terrorisme.

Preuve en est, la collaboration étroite entre les services de sécurité et les ministères de l’Intérieur des deux pays constitue un modèle de coopération inter-régionale.

Les efforts du Maroc en matière de lutte contre l’immigration irrégulière ont été salués à maintes reprises durant l’année qui s’achève par les plus hauts responsables espagnols, notamment le chef du gouvernement, Pedro Sanchez, et le ministre de l’Intérieur, Fernando Grande Marlaska.

“Grâce à la coopération du Maroc, l’Espagne a réussi à réduire de plus de 50% le nombre d’arrivées de migrants illégaux sur les côtes espagnoles en 2019”, avait souligné Pedro Sanchez lors d’un point de presse conjoint avec le président du Conseil européen, Charles Michel, qui était en visite en novembre dernier en Espagne, demandant à l’Union européenne (UE) d’augmenter les ressources destinées au Royaume pour l’aider à lutter contre l’immigration clandestine.

M. Marlaska avait affirmé, pour sa part, lors d’une conférence ministérielle sur la sécurité et les migrations ayant réuni, à l’initiative de la Présidence autrichienne du Conseil de l’UE, les ministres européens de l’Intérieur, que le Maroc est le “partenaire privilégié” de l’Espagne en matière de contrôle de l’immigration clandestine en provenance de l’Afrique subsaharienne, saluant les efforts déployés par le Royaume en matière de lutte contre l’immigration irrégulière.

Cette coopération porte également sur la migration régulière, comme en témoigne le nombre important de travailleuses saisonnières marocaines recrutées chaque année dans les exploitations agricoles des fruits rouges.

Chiffres à l’appui: l’Espagne a exprimé “son souhait” de recruter au titre de la campagne agricole 2019-2020, près de 16.500 ouvrières saisonnières marocaines pour travailler dans la cueillette des fraises et des fruits rouges dans la province de Huelva (sud), comme cela a été annoncé par le ministère du Travail et de l’Insertion professionnelle.

Dans le domaine sécuritaire, la coopération fructueuse entre les services sécuritaires des deux pays a été couronnée par l’arrestation aussi bien au Maroc qu’en Espagne de membres de cellules terroristes.

La dernière opération en date était le démantèlement, le 4 décembre dernier, d’une cellule terroriste partisane de “Daech”, porteuse de projets terroristes et composée de 4 membres âgés entre 24 et 39 ans, dans le cadre d’une opération menée par le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ), relevant de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), en coordination avec la police nationale espagnole.

Trois membres de cette cellule ont été arrêtés dans la région de Nador, en coordination avec les services de sécurité espagnols. Le chef de cette cellule a été arrêté simultanément dans la banlieue de Madrid.

Cette opération a été hautement saluée par l’Espagne qui a mis en exergue l’”excellente coopération” entre ses services de sécurités et leurs homologues marocains.

Les actions et initiatives entreprises par l’Espagne et le Maroc en 2019 témoignent de la ferme volonté des deux pays d’approfondir davantage leur partenariat dans tous les domaines et de donner une grande impulsion aux relations de coopération bilatérales.

 

Source : https://mapnewsletters.ma/maroc-espagne-un-partenariat-gagnant-gagnant/

image_pdfTélécharger l\'article au format pdf
Tags : Coopération internationale Map News Maroc-Espagne