Appelez nous : +212 (0)537-770-332

Pour une meilleure intégration des migrants africains au Maroc

22.12.2019 | La Confédération des jeunes entrepreneurs et cadres d’Afrique subsaharienne et la Chambre de commerce, d’industrie et de services (CCIS) de la région de Rabat-Salé-Kénitra ont organisé la première édition de la Journée internationale de la valeur ajoutée du migrant dans sa terre d’accueil.

 

Organisée en partenariat avec le ministère délégué chargé des Marocains résidents à l’étranger et le projet «Amuddu-Enabel» de l’Agence belge de développement, la Journée internationale de la valeur ajoutée du migrant dans sa terre d’accueil a été tenue, la semaine dernière, à Rabat.

 

Abdellah Abbad, président de la CCIS, a mis l’accent sur les efforts entrepris par le Royaume, que ce soit dans le domaine de la coopération économique africaine ou en ce qui concerne l’intégration des immigrants au Maroc, notamment subsahariens. Il a invité, à cet égard, les jeunes promoteurs africains résidant au Maroc et leurs homologues marocains à conjuguer leurs efforts en vue de tisser des liens de partenariats et de coopération en faveur du développement économique et social en Afrique.

 

Le président de la CCIS n’a pas manqué de rappeler, à cet effet, le premier Forum africain du commerce et de l’investissement, organisé en mars dernier à la Chambre des conseillers sur le thème «Vers une vision stratégique inclusive et consensuelle». À ce propos, il a exprimé l’entière disposition de la CCIS à soutenir les efforts visant la promotion de l’esprit d’entrepreneuriat des jeunes africains résidants au Maroc, ainsi que l’encouragement des initiatives en faveur de l’investissement au niveau continental.

 

Dans une déclaration au journal «Le Matin», Vanne Nkoy, président de la Confédération des jeunes entrepreneurs et cadres d’Afrique subsaharienne, a mis l’accent sur les efforts menés par le Maroc dans le domaine de l’intégration et du développement multisectoriel au niveau du continent africain. «Cette journée constitue une occasion propice pour créer une synergie entre les promoteurs marocains et africains subsahariens. Le but est de créer des opportunités d’affaires, que ce soit au Maroc ou dans leur pays d’origine», a-t-il indiqué.

 

 

À noter que cette rencontre, à laquelle ont pris part plusieurs diplomates africains, s’est caractérisée par la présentation du projet «Amuddu-Enabel». Ce projet, mis en place en étroite collaboration avec les départements concernés, a pour objectif de soutenir les efforts déployés par le Maroc pour améliorer l’employabilité des personnes migrantes pour contribuer à leur intégration. Afin d’appuyer la Stratégie nationale d’immigration et d’asile, adoptée en 2013, visant à «assurer une meilleure intégration des immigrés et une meilleure gestion des flux migratoires dans le cadre d’une politique cohérente, globale, humaniste et responsable», les initiateurs du projet «Amuddu» estiment que l’amélioration de l’employabilité des migrants passe, d’une part, par une adaptation de leur profil professionnel, afin de mieux répondre aux besoins du marché de l’emploi et, d’autre part, par un meilleur accès aux mesures existantes d’appui à l’insertion économique. Sans le renforcement des efforts des partenaires et sans coordination des actions des opérateurs et des parties prenantes, souligne-t-on, cette employabilité reste souvent hypothétique. C’est pour cette raison que ce projet vise à adopter une approche globale, ciblée et intégrée.

 

Source : https://lematin.ma/journal/2019/meilleure-integration-migrants-africains-maroc/328512.html

image_pdfTélécharger l\'article au format pdf
Tags : Intégration Le Matin Migrations africaines