Appelez nous : +212 (0)537-770-332

Selon un recensement, 20% des sans-abris de Barcelone sont nés au Maroc

03.07.2020 | Selon un recensement, 20% des sans-abris de Barcelone sont nés au Maroc

 

Selon un récent rapport, plus de 1 200 personnes dorment dans les rues de Barcelone depuis mai. 20% de ces sans-abri sont nés au Maroc. Il s’agit, entre autres, de mineurs marocains non accompagnés qui vivent dans la rue depuis plus d’un an et demi.

 

A Barcelone, capitale cosmopolite de la région espagnole de la Catalogne, plus de 1 200 personnes vivent dans les rues. Une enquête réalisée par Arrels, une association qui s’occupe et guide les sans-abri de la ville, a révélé que pendant l’état d’urgence sanitaire, en raison de la pandémie du nouveau coronavirus, 1 239 personnes n’ont pas pu se confiner car elles étaient sans abri.

 

Selon l’association, 75% de ces personnes sont nées à l’étranger, dans des pays comme le Maroc, l’Italie et la Pologne. Arrels, qui a mené l’étude en mai, révèle que le nombre est le plus élevé du cours des dix dernières années. Selon l’enquête, le nombre total de sans-abri a augmenté de 80% au cours de la dernière décennie. Selon la même source, trois sur quatre de ces sans-abri sont ainsi des migrants.

 

Des sans-abris nés notamment au Maroc

L’enquête révèle que si 85% des 1 239 personnes qui dorment dans les rues de Barcelone sont des hommes, 20% d’entre eux sont nés au Maroc. Ce nombre reste élevé puisque 22,3% des sans-abri à Barcelone sont nés en Espagne, 13,3% en Roumanie, 4,5% en Italie et 4% en Bulgarie.

 

11% des sans-abri de la ville sont des femmes et 4% s’identifient à d’autres identités de genre. Selon l’enquête, la moitié des jeunes âgés de 16 à 25 ans du même groupe ont déclaré avoir vécu dans des centres pour mineurs avant de devenir sans-abri.

 

Malheureusement, le groupe comprend des migrants mineurs marocains non accompagnés. Arrels a découvert, lors de son enquête, un groupe de sept migrants mineurs en provenance du Maroc qui ont déclaré qu’ils vivaient dans les rues de la ville depuis plus d’un an et demie.

 

L’étude indique que 30% des 1 239 sans-abri de Barcelone souffrent de maladies chroniques, 40% d’entre eux ont déclaré avoir subi des violences verbales et physiques, alors que 30% du même groupe évoque des dépendances. Ainsi, 13% de ce groupe sont dépendants à l’alcool, 12% à des drogues et 4% à l’alcool et aux drogues.

 

Au total, 4 200 personnes sont sans abri à Barcelone. Depuis le début de la crise du coronavirus, 2 171 d’entre elles ont été hébergées dans des établissements publics et privés tandis que 836 autres ont été hébergées dans des usines et d’autres établissements aménagés. Les 1 239 restants étaient les plus vulnérables pendant la crise sanitaire, car ils ont dû rester à l’extérieur pendant que l’Espagne traversait, comme le reste du monde, une crise sanitaire difficile.

 

…Suite : https://www.yabiladi.com/articles/details/95943/selon-recensement-sans-abris-barcelone-sont.html

image_pdfTélécharger l\'article au format pdf
Tags : Chiffres Maroc-Espagne Migrations marocaines Yabiladi