Appelez nous : +212 (0)537-770-332

Urgence humanitaire : Les ressortissants subsahariens en grande détresse

27.04.2020 | Urgence humanitaire : Les ressortissants subsahariens en grande détresse

 

La situation des ressortissants subsahariens est de plus en plus alarmante, c’est ce qu’affirme  le Groupe antiraciste d’accompagnement et de défense des étrangers(e) et migrants(e) (GADEM). Ce dernier a d’ailleurs appelé à un moratoire sur la loi de séjour des étrangers durant l’état d’urgence sanitaire tout en exprimant ses fortes inquiétudes quant à la situation précaire et profondément fragilisée de ces populations.

 

« Comme cela a été soulevé par les acteurs de la société civile depuis le début de l’état d’urgence, de nombreuses personnes non ressortissantes marocaines se voient de plus en plus isolées et se retrouvent dans des conditions d’extrême vulnérabilité économique, sociale et humanitaire » note le GADEM qui a récolté de nombreux témoignages de personnes menacées d’expulsion ou déjà expulsées illégalement de leur logement par leur bailleurs en plein confinement. D’après le groupe, si les initiatives solidaires soutiennent plus ou moins cette population, l’urgence humanitaire impose une intervention immédiate des autorités marocaines pour des solutions plus durables.  Pour le GADEM, « dans le contexte actuel, la situation administrative des personnes en lien avec leur séjour ou les mesures de lutte contre les migrations irrégulières ne doivent pas prendre le dessus sur les considérations humanitaires et de santé publique ». Il en appelle ainsi à un moratoire pour raison humanitaire, pendant toute la durée de l’état d’urgence sanitaire, sur l’application de la loi n°02-03 du 11 novembre 2003 relative à l’entrée et au séjour des étrangers au Royaume du Maroc, à l’émigration et l’immigration irrégulières concernant les dispositions liées au séjour des personnes régulièrement installées sur le territoire marocain.

 

Rappelons que le Maroc a mené une large opération régularisation qui a bénéficié à plus de 40.000 personnes ces dernières années, dont des mineurs non-accompagnés et plus de 10.000 femmes, selon des chiffres publiés le Haut-commissariat au Plan (HCP). Longtemps considéré comme un pays d’émigration, le Maroc est devenu progressivement une destination pour des milliers de migrants subsahariens et arabes. S’adaptant à cette nouvelle donne, le Maroc a lancé d’importantes réformes de sa Stratégie nationale pour l’Immigration et l’asile (SNIA). Une stratégie qui vise à assurer une meilleure intégration des migrants (irréguliers, régularisés, réfugiés, demandeurs d’asile et toute personne étrangère en situation de vulnérabilité au Maroc) et une meilleure gestion des flux migratoires dans le cadre d’une politique globale, humaniste et responsable.

 

Source :https://lobservateur.info/actualite/urgence-humanitaire-les-ressortissants-subsahariens-en-grande-detresse/

image_pdfTélécharger l\'article au format pdf
Tags : Communiqué de Presse Covid19 GADEM L'observateur